l'air du temps

x

suggestions
MenuNouveautéslieux sacrés, haut-lieuxHaut-lieux en photoen vitrine
........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

le solstice d'été
La rubrique "l'air du temps" est actualisée chaque 15 du mois.
Vous-y trouverez des informations concernant le caractère des semaines à venir, les particularités énergétiques de la saison et les fêtes ancestrales qui jalonnent le cycle annuel. En tant que chamane je vis étroitement avec l'évolution de la nature et me place quotidiennement en accord avec l'esprit du moment.
J'espère avec mes considérations sur l'air du temps permettre à mes visiteurs de faire chaque mois leurs propres découvertes.


La sensation du passage d'une fête rituelle à l'autre s'effectue souvent de manière graduelle. Les solstices d'hiver et d'été sont des moments bien précis, où le cours de l'énergie s'inverse.  Les forces ascendantes qui régissent la nature depuis début janvier, sont remplacées après le solstice d'été par un dépouillement progressif, qui libère l'énergie accumulée. C'est pourquoi les jours les plus chauds de l'année n'ont lieu qu'après le solstice.

Le solstice d'été a lieu le 21 juin. Dans les rites du solstice le feu prend une importance primordiale : en certains endroits on le faisait même traverser par le bétail.
Autour du solstice les êtres surnaturels sont particulièrement actifs et puissants. Cette période est propice pour émettre des voeux : la Mère cosmique, dont le symbole est la rose, se montre maintenant accessible et secourable. Selon une tradition pleine de poésie on formule un voeu que l'on dépose avec un baiser au coeur d'une rose, puis on fait don de cette rose à une rivière, dont les flots mèneront le voeu à bon port.
A l'époque un feu était érigé en l'honneur du dieu celte Sol, idéalement auprès d'une source en montagne. Des feux de solstices sont encore usuels en Autriche entre le Zillertal et le Tirol. Quelques analogies avec ces feux se retrouvent dans les feux de la Saint-Jean, auxquels la croyance populaire prête le pouvoir de protéger des mauvais sorts et des mauvais esprits. Le charbon de ces feux était parfois enfouis dans les champs pour protéger les récoltes des ravageurs.
Selon les légendes les montagnes s'entrouvent durant la nuit du solstice et elfes, dragons et fées se mêlent aux êtres humains. Les esprits de la nature nous apportent leur conseil et nous montrent les trésors cachés.


La grace multicolore de la fée Tremetta
entre Moléson et Teysachaux

Tôt le matin du solstice  je coupe la sauge dans mon jardin, qu'une fois séchée, j'utilise dans mes rituels et comme plante médicinale. Je me rends ensuite dans ma Gruyère natale et remonte le cours de la Trême. Au dessous du vaste périmètre des sources de la Trême je fais offrande de la sauge de l'année précédente et salue ce haut-lieu accroché au flan du massif du Moléson. Ce sommet de 2000 m est visible autant du Mont Pélerin sur les hauts du Léman, que de Fribourg 30 km plus au nord. Ce bloc rocheux s'élève d'un jet majestueux et solitaire 500 m au dessus des Préalpes environnantes. Il représente non seulement dans le folklore local, mais aussi d'un point de vue géomantique un élément prééminent du pays de Fribourg.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
home Instagramsommet de la pagelinksen vitrine
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
aktualisé le 15.06.2020
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx