l'air du temps

x

Menunouveautésactueldernière
 mise à jour
en vitrine
........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

La rubrique "l'air du temps" est actualisée chaque mois autour du 15.
Vous-y trouverez des informations concernant le caractère des semaines à venir, les particularités énergétiques de la saison et les fêtes ancestrales qui jalonnent le cycle annuel. En tant que chamane je vis étroitement avec l'évolution de la nature et me place quotidiennement en accord avec l'esprit du moment.
J'espère avec mes considérations sur l'air du temps inciter mes visiteurs à faire chaque mois leurs propres découvertes.

La Lune des grands vents
Après la chandeleur (2 février) la Grande Déesse sort imperceptiblement des profondeurs de la terre. Sous le manteau de la neige elle prépare le démarrage de la végétation. Cette discrète époque de préparation qui règne dans la nature, peut ètre également mise à profit dans notre vie. Dans l'horoscope amérindien elle est appelée "Lune du répit et de la purification" et s'étend du 21 janvier au 18 février. En ceci elle correspond à quelques jours près à la période du verseau. Elle est donc sous l'influence d'uranus, qui favorise de brusques bouffées d'inspiration, l'intuition et la vue d'ensemble. Il nous reste donc encore quelques jours pour prendre le temps de la réflexion et d'une préparation en douceur tout comme la nature nous en fait l'exemple.


l'air du temps : surfer sur la vague du moment - s'approprier les énergies de l'instant -
congére dans les hauts du Lac Noir (Fribourg)

Profiter des qualités de cette saison, c'est se mettre d'emblée en accord avec le cycle saisonnier qui débute, c'est s'assurer de pouvoir en automne de sa peine récolter de beaux fruits .
Même si mi-février la nature hivernale semble à l'arrêt, l'évolution suit impertubablement son cours. Les changements à venir s'annoncent par un grand brassage de masses d'air entre le nord et le sud : c'est l'époque que les Amérindiens nomment la "Lune des grands vents", la période des poissons. Les forces du froid et du chaud s'affrontent et se disputent l'hégémonie.
La relation de cette époque au vent et au ciel chez les Amérindiens, à neptune par le signe du poisson, confère à l'air du temps un lien à des sphères empreintes de spiritualité, mais également une tendance à la confusion : la clarté uranique de l'époque du verseau se retrouve bien échevelée par les turbulences des grands vents. Certaines personnes - qui habitent à l'écart de la civilisation et pas dans des logis en béton - ressentent encore aujourd'hui que ces vents sont accompagnés d'esprits de toutes sortes. Ce sont des esprits de la nature de bon ou de moins bon aloi, que l'on retrouve représentés dans des masques à caractère primitif, tels que les masques du Nouvel-An en Appenzell. Les uns sont remarquables de beauté, les autres font plutôt peur.

Carnaval et autres coutumes masquées
Que suivant les saisons les esprits de la nature les plus divers se déchainent dans les campagnes est un état de fait que nombres de cultures aux quatre coins du monde relatent. Chez nous c'est 3 semaines avant le solstice que l'hiver s'annonce accompagné de la Saint Nicolas et de ses traditions. Durant les 6 semaines jusqu'à l'épiphanie de nombreuses coutumes font vivrent des masques beaux et laids qui représentent ces forces antagonistes et complémentaires de la nature. L'Ubersitz de Meiringen en fin d'année connait des masques au caractére très primitif et d'autres plus modernes et certains groupes (ce qui est loin d'être faux) semblent être des groupes de carnaval.


Les masques beaux et laids se cotoient,
- comme il se doit - dans le même groupe
 
de l'Ubersitz de Meiringen -

et un groupe plus moderne
avec un air de carnaval,
lui aussi avec des Beaux et des Laids.

L'hiver est chassé avec tambours et fanfares et les masques traditionnels du carnaval sont l'expression des forces de la nature. Ce sont ces forces débridées qui par leur comportement chaotique et dénué de convenance confèrent fécondité à nature, bêtes et hommes. Le début la cette folle parenthèse correspond au début de la "Lune des grands vents". D'autre part les coutumes de carnaval se terminent vers le 3 mars qui dans la tradition chinoise est le dernier jour de l'hiver. On remarque ici que le vécu des Amérindiens vis-à-vis des esprits de la nature correspond à celui de nos ancètres européens et que les anciens Chinois ressentaient la fin de de l'hiver de même.
Quand est-ce que les grands vents passeront sur nos terres, reste le secret de la nature. Ce qui est certain, c'est que vers l'équinoxe de rpintemps les chamboulements sont terminés et ce qui maintenant prédomine c'est l'activisme des prémisses du printemps. C'est en effet avec le début mars que de la durée du jour s'allonge le plus rapidement et cette rapidité se reporte sur la plupart des gens d'une manière qui leur est plus ou moins consciente : le souffle du printemps s'empare de nous.
 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
home Instagramsommet de la pagelinksen vitrine
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
aktualisé le 07.02.2021
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx