le blog artfox : haut-lieux

sommet
retour au menu principal => le blog artfox
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

toutes les contributions haut-lieux
    
...............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................
 
la vie d'artisterandonnées et inspirationhaut-lieuxspiritualitésaisons et rituels
***************************************************
09.10.2017****************catégorie : hauts-lieux
catégorie : spiritualité
Airbag et racines énigmatiques
Dernièrement un rappel du constructeur m'a prié de faire changer l'airbag côté passager. J'ai donc amené ma voiture chez le concessionaire. L'échange de pièce
ne durant que trois quarts d'heure, j'ai fait un tour dans la forêt proche et découvert
 des racines très bizarres
.
 

Une racine d'épicéa se promène devant le hêtre, et derrière c'est l'inverse.


Une racine d'épicéa en ballade longuement au-dessus du sol.


Elles sont innombrables ces racines balladeuses - petites ou grosses, parfois ramifiées - elles se montrent près de chaque deuxième arbre dans une portion de la forêt et
plus loin soudain on n'en voit plus aucune se promener au-dessus du sol.
Je connaissais déjà deux endroits pareils : il va falloir que je me penche
plus intensément sur la question.
Point commun de ces trois endroits : ils sont des haut-lieux.
Je suppose que ce phénomène révèle la présence des lignes de force.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
27.08.2017****************catégorie : randonnées et inspiration
catégorie :
hauts-lieux
deux haut-lieux au caractère féminin
J'ai longtemps dû me restreinde au niveau des randonnées, longtemps consacré
toute mon énergie à l'art et l'assurance-qualité,
avec le mois d'aôut enfin deux semaines de vacances!
Comme je l'apprécie en été j'ai pu commencer et finir mes vacances
avec des ballades aux alentours de 3'000m.
Le 7 aôut j'ai eu le plaisir de faire la ronde entre le col du Sanetsch et la
 Quille du Diable. Puis un épais tapis de neige tomba jusqu'à 2'000m.
Après les jours humides je choisis des destinations bien plus basses, ce qui me conduisit deux fois de suite dans des endroits au caractère féminin.
Grimmi est un alpage très attractif dans le parc naturel du Diemtigtal. Cascade,
gros rochers, paysages palustres et des sources rouges font inconstestablement
de ce haut-lieu une perle de l'Oberland Bernois. 

Tout au fond du Diemtigtal nous allons vers Grimmifurggi :
il y a dans cette chaine de montagne deux grandes failles sous lesquelles surgissent des sources étonnament colorées de rouge.
Cette eau fut captée dans le temps et conduite
600m plus bas à l'établissement de cure Grimmialp.

L'une des sources est facile à trouver en suivant les panneaux "Kraftort GrimmiWasser".
Selon la légende les propriétés curatives de l'eau de source fut découverte
en observant des chamois blessés qui se baignaient cet étang.
Les sources Grimmi-Quellen sont
une illustration parfaite de la Grande Déesse en tant que Source de Vie :
elles surgissent directement sous d'importantes failles rocheuses et
sont par leur haute teneur en fer colorées de rouge.

*******
Le jour suivant je me rendis vis-à-vis du Niesen sur la Wätterlatte.
Le piton rocheux de 2'007m offre outre un panorama époustouflant sur le lac de Thoune bien d'autres surprises :
Au sommet de la Wätterlatte s'étend un marais avec libellules et tout ce qui fait un marais.


Des arbres aux personnalités bien marquées.

Cette montagne a deux sommets. Le chemin d'accès conduit dans une combe
entre les deux. Les mythologies traditionnelles prêtent à de telles montagnes un caractère féminin : leur forme est considérée comme l'empreinte de la lune.
La dualité découlant des deux sommets, respectivement le chiffre deux est numérologiquement parlant une signature féminine.
Ce caractère est d'autant plus intense sur la Wätterlatte
de par la présence du marais et de l'étang.
La montée par l'idyllique Suldtal et l'ambiance de la Wätterlatte
font de cette randonnée une expérience aussi lumineuse, que mystérieuse.

Et cerise sur le gateau je me rendis à la fin dans le Val d'Anniviers sur la Bella Tola (3'025m) et découvris de nouveaux haut-lieux sur le haut-plateau de Roua :
pour moi les vacances parfaites.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
09.09.2016****************catégorie : hauts-lieux
catégorie : spiritualité
A chaque prière le cadre sacré adapté
J'ai eu la chance durant mes vacances de découvrir de nombreux haut-lieux de très grande qualité. Connaissez-vous Soleure? Ce n'est que dernièrement que j'ai enfin pris le temps d'une visite dans la cité au bord de l'Aar. J'ai été enthousiasmé par cette touche méridionale des parcs et bâtiments longeant la rivière et ce bijou de vieille ville.
L'architecture classique de la cathédrale Saint Ours m'a franchement laissé bouche bée.
Ce chef-d'oeuvre m'a amené à me demander si la prière se trouvait influencée par le cadre offert par un sanctuaire, si le croyant ressentait une relation différente à Dieu selon la configuration du lieu sacré.
J'ai donc essayé de trouver une réponse par l'exemple
et mis la cathédrale en relation avec une chapelle de pélerinage.
 
Au-delà des multiples et énormes différences qui séparent ces deux lieux de culte,
on remarque pourtant que les deux sont empreints d'une force indéniable.
La cathédrale s'élève majestueusement
au dessus de l'Âar et de la vieille ville :
une culmination qui correspond bien à l'ancienne réputation de Soleure, comme cité des diplomates.
La modeste chapelle de pélerinage
- Notre-Dame des Grâces à Montévraz -
un bijou dans l'écrin de la campagne fribourgeoise.
 


Choeur et coupole de la cathédrale Saint Ours :
un geste architectual ample et solennel - radieux et sublime -
une ode aux splendeurs célestes et à la majesté divine.
 
La configuration du sanctuaire est
pleine d'originalité et de dynamique :
elle suggère la grandeur et les mystères  de Dieu et invite à s'élever dans la connaissance et la spiritualité. 
 
Un endroit où la Sainte Vierge
a d'emblée les traits d'une personne de confiance, où sa présence semble presque être à portée de main et accueille
les soucis les plus intimes.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
26.06.2016****************catégorie : saisons et rituels
catégorie : hauts-lieux
point culminant du cycle solaire
J'aime à m'octroyer trois jours de pause pour la plupart des fêtes du cycle annuel - en ceci je m'inspire des Celtes et reçois ainsi à chacun de ces points d'orientation des impulsions de diverses nature.

Le jour le plus long, le solstice d'été est le point culminant du cycle solaire,
partant une date bien particulière dans le cours de l'année.
Il est assez logique de se rendre sur un sommet pour fêter ce moment.
Cette année j'ai choisi les Gastlosen - situés dans ma Gruyère natale.

de fines pointes de calcaire - à droite les Gastlosen, à gauche du centre les Sattelspitzen



un des nombreux haut-lieux sur le chemin - peu avant le sommet des
Gastlosen

Ce que l'oeil perçoit influence directement notre pensée :
un point de vue ouvert comme le sommet d'une montagne
favorise ainsi au sens littéral comme figuré la vue d'ensemble et la clairvoyance. 
Il fait sens à un moment aussi marquant du cycle annuel de s'arrêter un instant,
de se recentrer et porter un regard sur le semestre écoulé.


une pause précieuse, pour prendre conscience du chemin parcouru depuis le début de l'an -
le regard s'élève et court le long de la chaine des Gastlosen et Sattelspitzen


J'ai partagé ce jeudi ensoleillé avec un homme plein de sensibilité avec qui je prépare un court-métrage pour l'an prochain - j'y reviendrai en temps voulu.
Le jour précédent je me suis rendu comme de coutume à la source de La Trême - un jour tout pour moi, plongé dans un accord complet avec la nature.
La visite de la source fut une fois de plus un moment d'émerveillement.
Le bon côté de la longue période de pluie que nous venons de subir, c'est que la source explosait de vitalité.


avec une impétuosité toute juvénile, l'eau surgit des entrailles de la montagne
et s'en va pleine d'allant à la découverte de notre monde



un calme stimulant dans la forêt sise sous la source


Les rituels n'ont pas à être toujours pareils :
cette année j'ai délaissé la ballade sur les hauts de Teysachaux et Moléson
au profit d'une longue déambulation jusque dans les recoins les plus secrets de la forêt sise sous la source - et j'y ai découvert d'autres sources secondaires, des arbres étranges et trésors que je ne faisais que soupçonner.
A quand remonte le jour où vous vous-ètes donné la liberté d'un jour entier rien que pour vous? Un jour à apprécier le calme, avec la disponibilité autour et en vous pour écouter votre voix intérieure, pour laisser les merveilles de la nature vous inspirer?
C'est une démarche à mon sens pleine d'une valeur incommensurable - une forme de rituel que chacun peut réaliser sans avoir recours à quelque connaissance spécifique.

En troisième lieu j'ai fêté ce samedi avec ma partenaire :
excellentes conversations, excellente table, excellents moments.
C'est ainsi que chaque fête du cycle annuel donne l'occasion de sortir du train-train quotidien, de se rassembler, se donner le temps de la réflexion en relation avec les thèmes de la saison et finalement de se resourcer.

 
rédiger un commentaire
***************************************************
03.04.2016****************catégorie : randonnées et inspiration
catégorie : hauts-lieux
un grand voyage
Entre mars et avril j'aime bien me ballader auprès de blocs erratiques, ruines historiques et anciens lieux d'établissements néolithiques ou moyenageux.
En l'absence de feuillage les forêts dévoilent beaucoup de leurs trésors.
Il y a peu je suis allé à la découverte du Steineberg - entre Burgdorf et Herzogenbuchsee - où l'ancien glacier du Rhône à déposé une bonne vingtaine de gros blocs. A Steinhof, mon point de départ, j'eus une belle surprise nommée Grossi Flue. C'est le plus grand bloc erratique du Plateau, le troisième plus grand de Suisse. Ce géant de gneis - 1'200 mètres-cube et 3'500 tonnes - a débuté son voyage sur le dos du glacier préhistorique dans le Val de Bagnes et s'est établi 180km plus loin dans le canton de Soleure. Un menhir presque aussi haut lui a été ajouté de main d'homme, et dans des temps plus modernes plusieurs bancs, table et place de grill.


La paix profonde que rayonne l'impressionant bloc est un réel bienfait.
Ce qui me fit également très plaisir, c'est que le panneau explicatif près du bloc, lui atteste la présence d'un "visage" : je ne doute pas, que lors de votre visite vous le decrouvriez. Et par ailleurs sur cette photo le menhir se situe derrière le bloc.

D'ici on voit un peu plus loin dans les champs le bloc Chilchliflue. Comme beaucoup d'autres blocs erratiques celui-ci fut utilisé pour des rites de fertilité. Les femmes qui désiraient un enfant, glissaient - fesses dénudées - sur le còté en pente douce du bloc. Selon les légendes il arrivait que des mains invisibles tendent des bambins aux femmes dès leur descente du bloc. Toujours est-il que l'on voit effectivement une trace polie et luisante sur la pierre du Chilchliflue. Il est à noter que cet endroit rituel m'a explicitement permit d'écrire à son sujet mais pas de publier une photo. Celles-ci restent donc privées.
    
Des plus de 20 blocs erratiques découverts ce jour-là j'aimerais vous en présenter un trouvé en forêt. Lorsque je l'aperçus - arrivant par le haut - je le saluai et il me souhaita la bienvenue. Amicalement il me pria de ne pas faire de photos par le haut, mais d'attendre d'être en dessous de lui pour ce faire, précisant que je le comprendrais sans aucun doute une fois en bas.


Tapis dans la forêt, il vous regarde comme un mérou féroce à l'affut d'une proie.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
18.02.2016****************catégorie : hauts-lieux
"New-York retour, s'il vous plait"
Eh bien oui, en février je me suis fais attendre sur ce blog.
Au vu de poteau indicateur ci-dessous ce n'est pas très étonnant - il m'a fallut
un peu de temps pour sortir de cette forêt, traverser l'océan et retourner ici.
 

ce qu'il faut pour ne pas perdre le nord

Un peu plus sérieusement, ce 18 février est dans la tradition amérindienne le dernier jour de la lune du répit et de la purification, l'époque du verseau - un laps de temps propice pour définir les buts de l'an et préparer concrètement des projets. C'est ainsi que j'ai durant ces quatre dernières semaines étudié intensivement diverses opportunités d'exposition et concentré sur des projets artistiques.
Il est durant cette époque de l'année particulièrement indiqué d'alterner
concentration et pause pour se laisser inspirer par l'influence que dispense Uranus.
Une journée dans le majestueux silence d'une forêt fraîchement enneigée peut se révéler particulièrement fructueuse. J'ai donc mis à profit ce jeudi pour renouer avec mon ancienne patrie gruyérienne. La Chia, située en dessus de Bulle possède
un petit téléski, une piste de ski de fond, une buvette et quatre sentiers-raquettes.
J'ai commencé mon tour de La Chia - un contrefort préalpin au pied du Moléson -
par le sentier qui passe près de l'ancien couvent de La Part-Dieu.
Dans les hauts de la Part-Dieu de nombreux et magnifiques mélèzes
m'ont déjà inspiré plusieurs tableaux.
La randonnée entre La Part-Dieu et La Chia conduit le visiteur en toute saison dans un champ énergétique où la force mystique est vraiment palpable.
Ci-dessous quelques coups de coeur de la féerie hivernale.


L'or des mélèzes fin et aérien comme une dentelle
ou en filigrane blanc au sommet de La Chia



...et de l'autre côté de la Chia, dans une combe au pied de la tour rocheuse du Moléson sommeille la chapelle des Clés en attendant la saison de l'alpage

 
rédiger un commentaire
***************************************************
22.01.2016****************catégorie : hauts-lieux
catégorie : randonnées et inspiration
Paysage enchanté
Au moins une fois par hiver j'y reviens - la ballade dans les hauts du Lac Noir, par les crètes au-dessus de la Balisa jusqu'à la Magnina, puis par la Patta au-dessus de la Spielmannda. Je connais bien de beaux endroits en Suisse
mais ce paysage possède un rayonnement particulierement intense.
Ce vendredi par un temps magnifique j'en ai eu une fois de plus la preuve : le sympathique Appenzellois qui a choisi de partager ma trace a
plusieures fois fait éclater sa joie par des remarques telles que
"C'est un pur plaisir!", "A ce que la vie est belle!".

la crète conduisant à la Magnina - un vrai conte de fée

J'ai également eu le plaisir de constater que tous les randonneurs à ski ou en raquettes se sont jusqu'ici confortés aux traces proposées. Pas de traces sauvages dans tous les recoins du paysage qui dérangeraient la faune. Malgré le nombre important de randonneurs au large sourire, il régnait la plupart du temps un silence d'une intensité incroyable. 


Le panorama gruérien - tout à droite le Moléson,
point de repère du Pays de Fribourg
 

rédiger un commentaire
***************************************************
13.11.2015****************catégorie : hauts-lieux
catégorie : randonnées et inspiration
Les mélèzes dansants de Balavaux
Le temps exceptionellement beau et doux de la mi-novembre m'a incité à
faire une ballade sur l'alpage de Balavaux, où vivent les plus grands mélèzes d'Europe.
Cette essence ne se colore que tard dans l'automne, c'est pourquoi je m'attendais à faire de belles découvertes et trouver des sujets de photograpie intéressants.
Mes attentes furent plus que comblées :
en effet les mélèzes présentèrent sous leurs plus beaux atours.


Ce vénérable viel arbre s'élève majestueusement dans l'alpage
 et semble proprement danser.
Notez bien que je ne mets pas des photos en ligne au hasard,
mais je demande à chaque arbre sa permission explicite.
Il arrive ainsi que je ne puisses pas mettre les "meilleures" photos en ligne, mais ceci fait partie du respect, que l'on se doit de montrer envers ces êtres vivants séculaires.
Ce géant se montre plein de fouge
malgré ou peut-être justement en dérision du (...) télésiège derrière lui.


Avec ses larges bras ce magnifique mélèze nous invite à fêter et danser la vie.

plus sur les mélèzes de Balavaux et haut-lieux du Valais
 les haut-lieux en photos
rédiger un commentaire
***************************************************
27.09.2015****************catégorie : hauts-lieux
La magie de la Pfyffe
La Pfyffe située "derrière chez moi" est une montagne-dragon, c'est-à-dire étirée en longueur et orientée exactement d'est en ouest. Dans les mythologies des peuples traditionnels ce type de montagne est considéré comme un résumé des cycles de vie. Sur l'étroit côté est la vie prend son essort. Et de part leur orientation sur les points cardinaux les montagnes-dragons ont une large face orientée plein sud et une autre large face orientée plein nord. Partant ces deux flancs montagneux représentent parfaitement le Yin et le Yang, leurs écosystèmes sont très différents : sec et ensolleillé au sud, humide et ombragé au nord. Ce flanc nord de la Pfyffe comme tant d'autres faces nord de montagnes-dragons suisses est dominé par une forêt riche de fougères et de mousses. Les forces d'un tel haut-lieux se trouvent mises en valeur, oui franchement activées par le brouillard automnal.
Je ne peut donc que conseiller de profiter des situations de brouillard, bruine et pluie pour déambuler dans les forèts de la Pfyffe ou au-dessus de Kriens sur les contreforts du Mont Pilate (forêts des dragons du Mont Pilate).


le chemin vers le col de Horbüel au flanc de la Pfyffe
 

magie sylvestre dans le brouillard

C'est avec enormément de tact et de sensibilité que Bettina Oberli (réalisatrice du film à grand succès "Die Herbstzeitlosen") a filmé la Pfyffe et réalisé pour la télévision suisse dans le cadre de "Suisse mystérieuse" un court métrage sur cette montagne mystique et les gens qui la cotoyent
Suisse mystérieuse.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
09.08.2015****************catégorie : hauts-lieux
Un haut-lieu façonné par l'homme
J'ai profité de mes vacances pour me rendre une fois de plus au Sanetsch. En prenant le téléphérique de Gsteig, j'ai entamé ma randonnée au barrage du Sanetsch, poursuivant après le lac artificiel le long de la jeune Sarine vers la Tour St. Martin.
Cette randonnée est pour moi une sorte de pélerinage, à proprement parler un retour aux sources, tant il est que j'ai grandi en Gruyère entre La Trême et la Sarine.
Où donc se trouvent tes sources et tes racines cher lecteur?
T'es tu d'ailleurs déjà posé cette question?

Au début du lac je découvris cette fois un cairn - un haut-lieu façonné par l'homme.
La force de ce cairn se révèle lorsqu'on le couvre sur la photo : les montagnes alentours ont certes beaucoup de caractère, cependant lorsqu'on revient à la photo avec le cairn on remarque une différence notoire.

Il se dégage du cairn une force particulière et une paix qui s'étend rayonnante sur tout l'ensemble photographié.
Ceci tient d'une part à la concentration méditative nécessaire pour choisir et placer les pierres appropriées sur le cairn, d'autre part tout prosaiquement à l'effort physique déployé, finalement à l'endroit choisi pour ériger cette petite oeuvre d'art. 
Cette modeste éminence au-dessus du lac est parfaitement centrée dans l'ensemble du lieu. "L'antenne" du cairn rassemble les énergies de lu lieu et les dirige vers le ciel, parallèlement les forces cosmiques sont attirées par ce "doigt" tendu.
Le cairn n'obtient cependant cette qualité d'antenne que grâce à sa forme mince et régulière. C'est entre autres par de modestes actions de ce genre que les hommes contribuent à l'équilibre, la régénération et l'avenir de notre planète et de touts ses habitants - faune, flore et humains réunis.
Nota bene : pour faire d'un cairn un haut-lieu, il ne faut pas vouloir en faire un objet utilitaire, mais se laisser inspirer par un lieu et créer avec amour quelque chose de beau qui consacre la beauté et le rayonnement spécifique de cet endroit.


C'est au pied du Mont Brun - à droite sur cette photo - que la Sarine trouve sa source.
Les Celtes l'appelait "Segenona", ce qui signifie
"grande et forte Déesse de l'Eau".
(plus d'amples détails au sujet du haut-lieu Sanetsch - Tsanfleuron)
rédiger un commentaire
***************************************************
09.07.2015****************catégorie : hauts-lieux
Le Lochberg - une part de mes racines
Entre le col de la Furka et Realp s'étend une terrasse doucement vallonée,
un haut-lieu magnifique - sujet d'une de mes propositions de randonnée dans
Magische Zentralschweiz (disponible sur ce site).

La Cabane CAS Albert-Heim est à peine visible au centre de cet imposant paysage
(à vous de tenter de la repérer
J sur son éperon rocheux).
Aux alentours de 2'500 mètres cette perle alpine est facile d'accès et sa découverte ne requiert pas de grandes qualités sportives.


Dans la première partie de juillet on y rencontre des tapis de soldanelles et beaucoup d'anémones soufrées.


Les cascades du Lochberg constituent le haut-lieu le plus intense de la randonnée autour de la cabane Albert-Heim. Sur les roches moutonnées façonnées par le glacier le randonneur est en relation directe avec le socle cristallin et originel des Alpes : une expérience troublante qui remplit d'énergie. (plus)
Pour moi cette randonnée est un retour aux sources : en effet mon lieu d'origine Jonen en Argovie se situe sur les berges de la Reuss - la rivière qui draine toute la Suisse Centrale. C'est pourquoi lorsque la maison d'édition AT-Verlag me demanda d'écrire un bouquin sur les haut-lieux de Suisse Centrale, je compris que c'était pour moi l'occasion de découvrir les sources de cette rivière et partant les miennes propres.
Après les deux ans intenses consacrés à l'exposition Puzzle j'avais vraiment besoin de retrouver mes marques et mes racines au Lochberg!
 
rédiger un commentaire
***************************************************
05.06.2015****************catégorie : randonnées et inspiration
catégorie : hauts-lieux
catégorie : spiritualité
La Brecca : perle du parc naturel Gantrisch
Après avoir trimé tant et plus pour l'exposition PUZZLE
j'ai tout particulièrement apprécié ma randonnée dans le vallon de la Brecca
(au-dessus du Lac Noir - FR).
Entre autres haut-lieux naturels magnifiques,
le pays de Fribourg offre ici et là de touchants témoins d'une religiosité
empreinte de naturel et de sincère authenticité.


j'aime à prier le rosaire le long de mes pérégrinations dans le temple de la nature.


Un des accès au vallon passe par un forêt enchanteresse.
Mais c'est avec un respect particulier que je traverse le chaos minéral de cet ancien éboulement, où le "petit peuple" a bâti tant de "châteaux" au milieu des mousses.

Il existe une multitude de points forts dans la Brecca. Ce qui caractérise cette vallée comme haut-lieu est en premier le fait, qu'elle n'est pas reliée à la plaine par un cours d'eau. Au contraire un verrou glaciaire sépare le vallon du Lac Noir. C'est pourquoi la Brecca est protégée des influences triviales et exhale une énergie particulièrement calme et puissante. (une perle du parc naturel Gantrisch)
rédiger un commentaire
***************************************************

Sous commentaires : seul le prénom sera publié, l'adresse e-mail ne le sera pas.
La rédaction se réserve le droit de ne pas publier certains commentaires.
Ceci vaut en particulier pour les commentaires hors thème, racistes, insultants ou en langue étrangère.
Les commentaires sous noms de fantaisie ou à l'évidence faux noms ne sont pas non plus publiés.
 Les décisions de la rédaction ne font pas l'objet de correspondance.
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
sommet de la page
actualisé le 09.10.2017
home =>  le blog artfoxen vitrine
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx