le blog artfox :
randonnées et inspiration

sommet
retour au menu principal => le blog artfox
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

toutes les contributions randonnées et inspiration
    
...............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................
 
la vie d'artisterandonnées et inspirationhaut-lieuxspiritualitésaisons et rituels
***************************************************
25.02.2019****************catégorie : randonnées et inspiration
En raquettes, une ballade à couper le souffle!
Une mes randonnées préférées vers fin février-début mars est au départ de Aeschirried.  
Aeschi est un village situé au-dessus de Spiez sur les bords du lac de Thoune qui est selon Blanche Merz considéré comme un lieu de force particulièrement intense.
Je reviendrai plus tard sur les particularités géomantiques de Aeschi. Pour l'instant
nous traversons le village en droite ligne avec le bus jusqu'à la station "Schulhaus".
Il y a en ici également une grande place de parc à disposition.

Sentier-raquette Aeschiallmi-Brunni et le vallon du Suldtal

Nous montons en direction du skilift Aeschiallmi les raquettes sous le bras.
Là nous suivons le tracé "multi-usage" en direction de Brunni. Le parcours
balisé depuis ici comme sentier-raquette nous mène de découverte en ravissement :
les érables et mélèzes pluricentennaires, la vue sur le vallon du Suldtal, le majestueux
Niesen à l'entrée du Simmental... autant de sujets photogéniques!

Neige et lac - à couper le souffle

Plus haut le regard plonge sur Thoune, son lac et les plaines vers Berne.
Le tracé du sentier-raquette est tout sauf monotone : forêt, moyenne-montagne vers
Bireberg, vue plongeante au-dessus sur Interlaken et les deux lacs, jeune forêt plus haut, crête de Greberegg et le vallon du Suldtal, puis la face rocheuse du Morgenberghorn et finalement un coup d'oeil incroyable juste avant Brunni.


Un sentier sympa avec la pyramide du Niesen et l'entrée du Simmental


Les arbres de Aeschiallmi - de fortes personalités
 
rédiger un commentaire
***************************************************
30.11.2018****************catégorie : spiritualité
catégorie : randonnées et inspiration

Traditions et arbres sacrés
En fin d'année les arbres au vert persistant jouent un rôle important dans les traditions.
Ils sont tous des êtres intéressants, oui décidément magiques.
Le sapin de Noël par exemple fait un trait d'union entre l'année finissante
et l'an nouveau. Ses aiguilles sont gorgées de forces curatives et de la chaleur de l'été.
Les couronnes de houx et de lierre conjurent les malfaisances.
L'if et le genièvre sont particulièrement appréciés pour enfumer son chez-soi.
Le houx : ce buisson colonise volontiers les haut-lieux et est un indicateur
fiable pour reconnaître les endroits à forte énergie. Il pousse dans les forêts
en-dessous de 1'000 mètres, mais est souvent de part sa discrétion peu remarqué.
On attribue le houx à Saturne et partant au capricorne qui régne par ailleurs
entre 22 décembre et 20 janvier. Les feuilles coriaces et l'apparence sombre
du buisson sont autant d'évidents caractères saturniques.

Le houx fait partie depuis des temps immémoriaux des traditions de fin d'année :
les feuilles persistantes symbolisent l'immortalité, les baies rouges sont
associées au bonheur, l'espoir et l'amour. Chez les Celtes le houx était une
plante des druides et ceux-ci en faisaient des baguettes magiques.
On en rencontrent des populations importantes au-dessus de la Beatenbucht
(lac de Thoune) et le au-dessus des gorges de la Singine dans le "Dorfwald" de
Schwarzenburg. De véritables forêts avec des exemplaires de plus de 5 métres
comme au flanc du
Monte San Giorgio sont de vraies rarités. 

L'if : c'est comme le sapin un conifère.
Il y a 10'000 ans, au sortir de l'ère glacière,
l'if recouvrit de vastes zones de l'Europe. Cet arbre aux aiguilles vert-bleutées et 
aux élégantes baies rouges est empreint d'un rayonnement mystérieux. Il fut
autrefois considéré comme arbre de vie et vénéré par les peuples proto-celtiques.

Cet arbre dégage une aura paisible, équilibrée et puissante, auquel on ne peut se
soustraire. Il protège de toutes les forces destructrices, ce n'est pas en dernier lieu
la raison pour laquelle on le trouve souvent dans les cimetières. La science a
confirmé dernièrement ses propriétés médicinales contre le cancer.
Le
Belpberg (canton de Berne) et tout particulièrement le Monte San Giorgio
ont beaucoup d'ifs dans leurs forêts.

Le sapin : est attribué à la Déesse-Mère dans sa forme archaïque. Le sapin est
effectivement (comme tous les conifères) un arbre évolutionellement archaïque.
Dans les Préalpes et Alpes les sapins abritent souvent des fées ou d'autres
esprits naturels; ceux-ci influencent la croissance des arbres par exemple avec
formation de "trompes d'éléphants" (voir contribution précédente du 15.11.18).
Sur les hauts entre Luthern et Luegental dans le canton de Lucerne, existe un lieu
nommé Helgetanne, ce qui signifie "sapin sacré".

Selon Josef Zihlmann il y avait ici à l'époque un sapin vénéré comme arbre-sacré.
Aujourd'hui il n'y a à cette croisée de chemin plus qu'un petit oratoire et juste à côté 
une place de repos et de grillade. Suivant que l'on se dirige de la croisée vers l'oratoire
en direction d'Hergiswil ou vers le foyer en direction de Luthernbad, on ressent l'une
fois une impression menaçante ou alors joyeuse. De telles polarités sont courantes
sur les lieux de pélerinage.
L'arrière-pays de Willisau comptait autrefois de nombreux arbres sacrés : tilleus,
sapins, chênes et autres épicéas. Encore au début du 19ème siècle le curé de Willisau
s'énervait de ces paroissiens "idiots et supersticieux" qui allaient en pélerinage aux
 tilleuls Honiglinden, au sapin-sacré de Birchbühl "une idole païenne" pour accrocher aux
branches et à la croix voisine des offrandes. (tiré et traduit de
Magische Zentralschweiz)
 

rédiger un commentaire
***************************************************
15.11.2018****************catégorie : randonnées et inspiration
Les gardiens du dragon
J'avais envie d'une ballade dans les environs,
mais aucun des sommets de nos Préalpes ne m'attirait.
Après réflexion je compris que la neige de fin octobre s'est maintenue si longtemps
 au-dessus de 1500 mètres que d'instinct je n'y attendais qu'un paysage mort.
Ainsi vu mon choix se porta sur Guggershörnli et Schwendelberg qui se situent
 sensiblement plus bas et dont j'apprécie entre autre la ligne particulièrement riche d'énergie qui relie les deux sommets. 
C'est avec plaisir que je m'attardai auprès de l'épicéa-gardien du Guggershörnli.


Le gardien du Guggershörnli élève plusieures branches en forme de trompes d'éléphant,
véritable
tronc secondaire pour l'une. Il n'est d'ailleurs pas le seul épicéa au pied
du Guggershörnli à montrer cette particularité de croissance.
Les arbres-gardiens se tiennent toujours au bord des chemins, là où l'on passe
d'un haut-lieu à un autre. Pour qui a l'habitude de communiquer avec les arbres,
les gardiens se montrent des interlocuteurs précieux.

Aprés quoi je remontai sur le Schwendelberg et à ma surprise j'y découvris un autre épicéa-gardien, un arbre dont je n'ai des années durant pas noté la particularité,
et quelle particularité! Il ne posséde pas moins de 21 de troncs secondaires.
Je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même :
je lui ai promi de ne pas le dévoiler sur internet.
De l'endroit où se trouve le gardien Ouest du Schwendelberg,
on bénéficie d'un coup d'oeil magnifique sur le Guggershörnli (voir ci-dessous).
Je méditais sur la présence de trois arbres-gardiens (Guggershörnli,
Schwendelberg-Ouest et Est) ainsi que de l'énergie intense que l'on ressent en suivant
les crêtes de ces deux sommets, quand une évidence d'imposa à mon esprit :
les crêtes en question sont
parfaitement alignées sur un axe Est-Ouest.
De telles montagnes sont appelées dans les mythologies "montagne-dragon".
Les peuples traditionels les considèrent comme un résumé des cycles de la vie
et dotées de forces intenses.
La large face Nord est en grande partie couverte de forêt, sombre, humide, moussue et fraîche : elle est la parfaite représentation du principe Yin.
La face Sud ouverte, claire, chaude et sèche incarne parfaitement le principe Yang.


Parcourir les crêtes c'est se mouvoir sur l'axe entre Yin et Yang,
sur le chemin qui mène de l'automne à un nouveau printemps.
Avec la Pfyffe et la Gibelegg le parc naturel du Gantrisch possède d'autres
montagnes-dragons, oui autant de pépites - voir
parcs de l'inspiration.

Oui c'est ainsi qu'à l'Est du Schwendelberg je retrouvai une vieille connaissance :
un troisième arbre-gardien.

 

Avec plusieurs troncs secondaires l'épicéa-gardien de l'est du Schwendelberg
 élève autant d'antennes attentives aux forces cosmiques
(autres arbres mystiques sous
les haut-lieux en photos)

La ballade
Longueur
3 km - montée 250 m - temps 1½ h
De
Berne en train jusqu'à Schwarzenburg, puis en bus jusqu'à Guggisberg-Dorf.

Guggisberg (1'115 m) - Guggershörnli (1'283 m) - point 1'215 - Schwendelberg (1'296 m) - Riffenmatt (1'083 m)

Description
Depuis le centre du village nous suivons les panneaux Guggershörnli.
Après le sommet du Guggershörnli nous repartons sur la droite.
Cent mètres plus loin, au sortir de la forèt, nous avons à notre droite
le gardien du Guggershörnli.
 Nous poursuivons tout droit après le petit creux et remontons vers le Schwendelberg.
Une fois passé le portillon nous découvrons à gauche le gardien ouest du Schwendelberg avec ses 21 antennes. Nous suivons le sommet du Schwendelberg au bout duquel se trouve à nouveau un gardien. Là le sentier pédestre nous conduit vers Riffenmatt, où nous retrouvons le bus pour Schwarzenburg.
 

rédiger un commentaire
***************************************************
21.09.2018****************catégorie : randonnées et inspiration
plus que quelques jours
Le Rellerli au-dessus de Schönried est un lieu de randonnée culte depuis bien des années.
Le télécabine qui vous y amène ne tourne plus que jusqu'au 14 octobre.
Et il sera définitivement mis hors service à la fin de l'année.

.
Planihubel, Hundsrügg, Birehubel et Wannehörli :
c'est un magnifique panorama valloné qui se présente devant le randonneur,
tandis que tout près à gauche s'élèvent les dentelles calcaires fribourgeoises
et à droite se présentent le Pays d'En Haut, le Simmental et les Alpes.


Dent de Ruth, Zuckerspitz et Wandfluh
contrastent agréablement avec les douceurs du paysage entre Rellerli et Hundsrügg.


Il ne reste plus que quelques jours pour faire une randonnée mémorable
du Rellerli en direction du Hundsrügg - retour en faisant le tour du Birehubel.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
23.04.2018****************catégorie : randonnées et inspiration
Découvertes de printemps
Depuis quelques années je mets le printemps à profit pour découvrir blocs erratiques et établissements historiques avant que le feuillage nouveau se déploie.
Cette année j'ai entre autres visité le Erdmannlistein près de Wohlen dans le canton
d'Argovie. Le bloc supérieur pèse environ 60 tonnes et prend un appui tellement parfait
sur les roches de base, que beaucoup supposent que l'ensemble a été mis en place
de manière volontaire.


La puissance de rayonnement du groupe erratique est incontestable - qu'il s'agisse
d'un lieu de culte ou du centre d'un calendrier mégalitique reste un mystère.
Au nombre des cadeaux de l'ancien glacier de la Reuss à proximité comptent
également les étangs Torbemoos et Cholmoos.

Nombre d'oiseaux apprécient les îlots et rives du Cholmoos.


comme une peinture impressioniste, le reflet autour des nénuphars du Cholmoos
 
rédiger un commentaire
***************************************************
03.11.2017****************catégorie : spiritualité
catégorie : randonnées et inspiration
Frontières floues
Avez-vous remarqué, depuis le dernier weekend la qualité de la lumière a changé.
L'ambiance rayonnante d'octobre a laissé place à une luminosité tamisée.
Avec le début de novembre a commencé ce mercredi
une période de l'année particulièrement "vivante".
Dès maintenant - et jusqu'à ce qu'un tapis de neige subsiste deux, trois jours -
les frontières entre le monde quotidien et ses racines spirituelles sont perméables
:
"Geistacker" ou champ des esprits.
..


Le pouls de la nature s'est déjà sensiblement ralenti.
C'est un laps de temps idéal pour la réflexion et
un retour sur l'année qui approche de sa fin.
Déambulons au long des champs et lisières de forêts pour retrouver nos racines,
pour se laisser inspirer au contact des esprits de la nature.
Oui la douce lumière de novembre active maintenant
les dimensions cachées de la nature.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
27.08.2017****************catégorie : randonnées et inspiration
deux haut-lieux au caractère féminin
J'ai longtemps dû me restreinde au niveau des randonnées, longtemps consacré
toute mon énergie à l'art et l'assurance-qualité,
avec le mois d'aôut enfin deux semaines de vacances!
Comme je l'apprécie en été j'ai pu commencer et finir mes vacances
avec des ballades aux alentours de 3'000m.
Le 7 aôut j'ai eu le plaisir de faire la ronde entre le col du Sanetsch et la
 Quille du Diable. Puis un épais tapis de neige tomba jusqu'à 2'000m.
Après les jours humides je choisis des destinations bien plus basses, ce qui me conduisit deux fois de suite dans des endroits au caractère féminin.
Grimmi est un alpage très attractif dans le parc naturel du Diemtigtal. Cascade,
gros rochers, paysages palustres et des sources rouges font inconstestablement
de ce haut-lieu une perle de l'Oberland Bernois. 

Tout au fond du Diemtigtal nous allons vers Grimmifurggi :
il y a dans cette chaine de montagne deux grandes failles sous lesquelles surgissent
des sources étonnament colorées de rouge.
Cette eau fut captée dans le temps et conduite
600m plus bas à l'établissement de cure Grimmialp.

L'une des sources est facile à trouver en suivant les panneaux "Kraftort GrimmiWasser".
Selon la légende les propriétés curatives de l'eau de source fut découverte
en observant des chamois blessés qui se baignaient cet étang.
Les sources Grimmi-Quellen sont
une illustration parfaite de la Grande Déesse en tant que Source de Vie :
elles surgissent directement sous d'importantes failles rocheuses et
sont par leur haute teneur en fer colorées de rouge.

*******
Le jour suivant je me rendis vis-à-vis du Niesen sur la Wätterlatte.
Le piton rocheux de 2'007m offre outre un panorama époustouflant sur le lac de Thoune bien d'autres surprises :
Au sommet de la Wätterlatte s'étend un marais avec libellules et tout ce qui fait un marais.


Des arbres aux personnalités bien marquées.

Cette montagne a deux sommets. Le chemin d'accès conduit dans une combe
entre les deux. Les mythologies traditionnelles prêtent à de telles montagnes un caractère féminin : leur forme est considérée comme l'empreinte de la lune.
La dualité découlant des deux sommets, respectivement le chiffre deux est
numérologiquement parlant une signature féminine.
Ce caractère est d'autant plus intense sur la Wätterlatte
de par la présence du marais et de l'étang.
La montée par l'idyllique Suldtal et l'ambiance de la Wätterlatte
font de cette randonnée une expérience aussi lumineuse, que mystérieuse.

Et cerise sur le gateau je me rendis à la fin dans le Val d'Anniviers sur la Bella Tola
(3'025m) et découvris de nouveaux haut-lieux sur le haut-plateau de Roua :
pour moi les vacances parfaites.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
08.07.2016****************catégorie : randonnées et inspiration
L'été est de retour dans les Alpes!
Il offre une diversité de couleurs et de formes à couper le souffle. Chaque année je m'extasie derechef et je ne me lasse pas d'admirer ces oeuvres d'art.
C'est pourquoi j'ai des ballades que je fais de préférence entre juin et juillet,
entre autres autour de la Wiriehore dans le parc naturel du Diemtigtal,
le Seefeld au-dessus de Habkern, le Widdersgrind dans le parc naturel du Gantrisch,
la Silberenalp dans le Muotatal ou le Hundsrügg entre col du Jaun et Simmental.


les prairies fleuries du Hundsrügg sont extraordinairement riches

Les yeux grand-ouverts j'emmagasine énergie et impressions,
qui animent plus tard de leur force impétueuse nombre de mes oeuvres.


„Austausch“   -   échange
60 x 40 cm - acrylique sur carton aquarelle - 2013
Entre gauche et droite les tonalités bleues et rouges sont en relation d'échange,
comme le faisceau de rectangles répond aux cercles de l'arrière-plan,
la sévérité et la liberté en communication...
 
rédiger un commentaire
***************************************************
31.05.2016
05.06.2016
****************catégorie : randonnées et inspiration
catégorie : la vie d'artiste
Portiques magiques et parc de l'inspiration
Depuis novembre dernier j'ai passé sept mois à rechercher intensivement de nouvelles opportunités d'exposition. J'ai visité, évalué, préparé et soumis des projets taillés sur mesure : enfin les prochains 18 mois sont sur les rails et je me réjouis des défis à relever. Comme d'hab j'ai continué en parallèle à célébrer les fêtes rituelles, à soigner et approfondir mes relations avec les paysages environnants, j'ai fais de la recherche et j'ai travaillé à mon développement intérieur, et pour finir j'ai au boulot fais la chasse aux bactéries. L'inspiration ne m'a pas laissé en plan : huits nouvelles oeuvres et deux tableaux sur lesquels j'ai encore quelques fignolages à effectuer.
Aujourd'hui enfin je trouve un espace libre pour présenter une partie de ces interréactions entre les paysages que je visite et mes tableaux.


le baiser des arbres :
je viens encore une fois de rendre visite à ce magnifique couple et
il m'ont donné la permission de les présenter ici :
ils se trouvent au bord de la voie romaine entre Schwarzenbourg et la Singine.
C'est en partie le long de ce chemin que le parc naturel du Gantrisch organise une visite guidée de sources à tuff le 10 septembre 2016 : => veranstaltungen-natur

Sur les haut-lieux intenses, il y a souvent des arbres très spéciaux.
Nombre sont simplement ignorés : je les mets en scène
et vous ouvre par là un accès aux dimensions spirituelles de la nature.
 

"Der Weg ins Licht" "le chemin menant à la lumière"
35 x 50 cm - acrylique sur Esparto - 2013
inspiré d'un portique de hêtres
au flanc du Monte Generoso (Tessin)

"Tor ins Elfenland"
40 x 50 cm - acrylique sur Torchon - 2013
inspiré d'un portique magique au Maderanertal =>
Magische Zentralschweiz


Portiques magiques
: ce sont des ouvertures plus ou moins grandes formées par des  arbres ou des rochers qui sont utilisées pour des "rituels de passage". D'un côté on laisse le "vieux", les mauvaises habitudes ou maladies par exemple et de l'autre côté du passage on entre dans une nouvelle vie.
La magie agit ou non suivant le degré de préparation et l'intensité de la conscience développée lors du passage.


Le parc naturel du
Gantrisch-Lac Noir compte plusieurs portiques de ce genre, dont
les "hêtres jumeaux" de Obergurzelen.
Ce portique de presque dix mètres de haut s'élève à proximité immédiate du chemin entre  Obergurzelen et Geistsee, resp. Dittligsee -
oui le parc naturel du Gantrisch vaut vraiment le détour!

phénoménal et imposant
les jumeaux de Obergurzelen

 

„Silber- & Goldpaare“
50 x 70 cm - acrylique sur Torchon - 2013
couples de mélèzes et de roches au bord du lac de montagne

                                         

Le diapason au sommet est une forme singulière qui se remarque surtout chez les conifères. Bien sûr il y a des raisons botaniques qui expliquent cette forme de croissance, cependant on la rencontre en abondance frappante dans les haut-lieux présentant une affinité à l'air comme élément.



double diapason au-dessus du Merlisee (col du Glaubenbühl)
 

d'autres formes de croissance sortant de l'ordinaire se retrouvent sur la page du parc naturel Gantrisch consacrée aux parrainages d'arbres  Baumpatenschaften.
Et sur ce site artfox un registre dédié aux perles des parcs naturels et régions Unesco qui m'inspirent est momentanément en préparation.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
03.04.2016****************catégorie : randonnées et inspiration
catégorie : hauts-lieux
un grand voyage
Entre mars et avril j'aime bien me ballader auprès de blocs erratiques, ruines historiques et anciens lieux d'établissements néolithiques ou moyenageux.
En l'absence de feuillage les forêts dévoilent beaucoup de leurs trésors.
Il y a peu je suis allé à la découverte du Steineberg - entre Burgdorf et Herzogenbuchsee - où l'ancien glacier du Rhône à déposé une bonne vingtaine de gros blocs. A Steinhof, mon point de départ, j'eus une belle surprise nommée Grossi Flue. C'est le plus grand bloc erratique du Plateau, le troisième plus grand de Suisse. Ce géant de gneis - 1'200 mètres-cube et 3'500 tonnes - a débuté son voyage sur le dos du glacier préhistorique dans le Val de Bagnes et s'est établi 180km plus loin dans le canton de Soleure. Un menhir presque aussi haut lui a été ajouté de main d'homme, et dans des temps plus modernes plusieurs bancs, table et place de grill.


La paix profonde que rayonne l'impressionant bloc est un réel bienfait.
Ce qui me fit également très plaisir, c'est que le panneau explicatif près du bloc, lui atteste la présence d'un "visage" : je ne doute pas, que lors de votre visite vous le decrouvriez. Et par ailleurs sur cette photo le menhir se situe derrière le bloc.

D'ici on voit un peu plus loin dans les champs le bloc Chilchliflue. Comme beaucoup d'autres blocs erratiques celui-ci fut utilisé pour des rites de fertilité. Les femmes qui désiraient un enfant, glissaient - fesses dénudées - sur le còté en pente douce du bloc. Selon les légendes il arrivait que des mains invisibles tendent des bambins aux femmes dès leur descente du bloc. Toujours est-il que l'on voit effectivement une trace polie et luisante sur la pierre du Chilchliflue. Il est à noter que cet endroit rituel m'a explicitement permit d'écrire à son sujet mais pas de publier une photo. Celles-ci restent donc privées.
    
Des plus de 20 blocs erratiques découverts ce jour-là j'aimerais vous en présentr un trouvé en forêt. Lorsque je l'aperçus - arrivant par le haut - je le saluai et il me souhaita la bienvenue. Amicalement il me pria de ne pas faire de photos par le haut, mais d'attendre d'être en dessous de lui pour ce faire, précisant que je le comprendrais sans aucun doute une fois en bas.


Tapis dans la forêt, il vous regarde comme un mérou féroce à l'affut d'une proie.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
22.01.2016****************catégorie : randonnées et inspiration
Paysage enchanté
Au moins une fois par hiver j'y reviens - la ballade dans les hauts du Lac Noir, par les crètes au-dessus de la Balisa jusqu'à la Magnina, puis par la Patta au-dessus de la Spielmannda. Je connais bien de beaux endroits en Suisse
mais ce paysage possède un rayonnement particulierement intense.
Ce vendredi par un temps magnifique j'en ai eu une fois de plus la preuve : le sympathique Appenzellois qui a choisi de partager ma trace a
plusieures fois fait éclater sa joie par des remarques telles que
"C'est un pur plaisir!", "A ce que la vie est belle!".

la crète conduisant à la Magnina - un vrai conte de fée

J'ai également eu le plaisir de constater que tous les randonneurs à ski ou en raquettes se sont jusqu'ici confortés aux traces proposées. Pas de traces sauvages dans tous les recoins du paysage qui dérangeraient la faune. Malgré le nombre important de randonneurs au large sourire, il régnait la plupart du temps un silence d'une intensité incroyable. 


Le panorama gruérien - tout à droite le Moléson,
point de repère du Pays de Fribourg
 

rédiger un commentaire
***************************************************
13.11.2015****************catégories : randonnées et inspiration
les mélèzes dansants de Balavaux
Le temps exceptionellement beau et doux de la mi-novembre m'a incité à
faire une ballade sur l'alpage de Balavaux, où vivent les plus grands mélèzes d'Europe.
Cette essence ne se colore que tard dans l'automne, c'est pourquoi je m'attendais à faire de belles découvertes et trouver des sujets de photograpie intéressants.
Mes attentes furent plus que comblées :
en effet les mélèzes présentèrent sous leurs plus beaux atours.


Ce vénérable viel arbre s'élève majestueusement dans l'alpage
 et semble proprement danser.
Notez bien que je ne mets pas des photos au hasard en ligne,
mais je demande à chaque arbre sa permission explicite.
Il arrive ainsi que je ne puisses pas mettre les "meilleures" photos en ligne, mais ceci fait partie du respect, que l'on se doit de montrer envers ces êtres vivants séculaires.
Ce géant se montre plein de fouge
malgré ou peut-être justement en dérision du (...) télésiège derrière lui.


Avec ses larges bras ce magnifique mélèze nous invite à fêter et danser la vie.

plus sur les mélèzes de Balavaux et haut-lieux du Valais
 les haut-lieux en photos
rédiger un commentaire
***************************************************
30.10.2015****************catégories : randonnées et inspiration
L'ivresse des couleurs
 Entre Rüschegg et Riggisberg s'élève la Gibelegg
.
Avec ses 1'200 mètres d'altitude elle n'attire pas vraiment l'attention, mais allongée d'est en ouest la Gibelegg fait partie de ces mythiques montagnes-dragons (voir le blog au sujet de la Pfyffe). Ces endroits du Sacré et du Mystère reflètent les diffèrentes facettes des cycles de la vie et des saisons.

Le flanc sud est en automne de par le mélange des essences arborescentes un vrai feu d'artifice de couleurs et de lumières. Cette année la richesse des teintes est grâce aux températures nocturnes juste au-dessus du zéro particulièrement intense.


La visite de la Gibelegg fait partie de mes rendez-vous fixes de l'automne.

Les nombreux chemins étagés à différentes hauteurs du flanc sud offrent un assortissement presque inépuisable d'ambiances idylliques à souhait.
On a peine à croire que la photo ci-dessus n'a aucunement été retouchée.

L'ivresse des couleurs d'automne,
tout autant que la palette débordante de fantaisie des prairies de montagnes au début de l'été, constituent pour moi un élixir d'inspiration très important.
Même si il n'en découle pas directement des oeuvres, ces "flashs colorés" influencent ma manière d'exprimer le rayonnement et la luminosité de la nature.


 
rédiger un commentaire
***************************************************
05.06.2015****************catégorie : randonnées et inspiration
catégorie : hauts-lieux
catégorie : spiritualité
La Brecca : perle du parc naturel Gantrisch
Après avoir trimé tant et plus pour l'exposition PUZZLE
j'ai tout particulièrement apprécié ma randonnée dans le vallon de la Brecca
(au-dessus du Lac Noir - FR).
Entre autres haut-lieux naturels magnifiques,
le pays de Fribourg offre ici et là de touchants témoins d'une religiosité
empreinte de naturel et de sincère authenticité.


j'aime à prier le rosaire le long de mes pérégrinations dans le temple de la nature.


Un des accès au vallon passe par une forêt enchanteresse.
Mais c'est avec un respect particulier que je traverse le chaos minéral de cet ancien éboulement, où le "petit peuple" a bâti tant de "châteaux" au milieu des mousses.

Il existe une multitude de points forts dans la Brecca. Ce qui caractérise cette vallée comme haut-lieu est en premier le fait, qu'elle n'est pas reliée à la plaine par un cours d'eau. Au contraire un verrou glaciaire sépare le vallon du Lac Noir. C'est pourquoi la Brecca est protégée des influences triviales et exhale une énergie particulièrement calme et puissante. (une perle du parc naturel Gantrisch)
rédiger un commentaire
***************************************************

Sous commentaires : seul le prénom sera publié, l'adresse e-mail ne le sera pas.
La rédaction se réserve le droit de ne pas publier certains commentaires.
Ceci vaut en particulier pour les commentaires hors thème, racistes, insultants ou en langue étrangère.
Les commentaires sous noms de fantaisie ou à l'évidence faux noms ne sont pas non plus publiés.
 Les décisions de la rédaction ne font pas l'objet de correspondance.
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
sommet de la page
actualisé le 25.02.2019
home  en vitrine
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx