le blog artfox :
spiritualité

sommet
retour au menu principal => le blog artfox
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

toutes les contributions spiritualité
    
...............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................
 
la vie d'artisterandonnées et inspirationhaut-lieuxspiritualitésaisons et rituels
***************************************************
11.01.2019****************catégorie : spiritualité
Eclipse de lune : situation figée avec une issue...
Dans le courant du mois de novembre dernier Swissmedic a émis des directives
visant à empêcher d'informer le public sur les indications de substances
utilisées en médecine complémentaire (homéopathie, sels de Schüssler, etc.).
Mi-décembre les journaux relataient que l'Univerté de Vienne renonce de suite
à proposer les cours facultatifs d'homéopathie - traitant carrément cette discipline
de charlatanerie. Là je me suis dit : "On va pas vers le beau!"
Dans un deuxième je me suis souvenu que nous allons en Europe au-devant 
d'une éclipse de lune en janvier 2019. Hors ces événements astronomiques
ont suivant les constellations des implications majeures.
L'influence d'une éclipse se fait sentir jusqu'à trois mois auparavant.
J'ai donc étudié la constellation de l'éclipse du 21 janvier 2019.



On remarque que sur l'axe de l'éclipse
se trouve également l'axe du noeud lunaire (mission de la destinée) :
l'importance et la portée de la constellation s'en trouve particulièrement renforcée.
En outre Pluton (pouvoir et argent) et Mercure (communication) se trouvent
également en opposition avec la lune de l'éclipse.
Ces oppositions sont de plus renforcées de tous côtés par des carrés sur l'axe MC.
On le voit aux aspects rouges (carrés et oppositions) la situation actuelle
est complèment figée et ce au profit momentané des cercles qui détiennent
le pouvoir et les moyens les plus influents de communication.
Il n'est donc pas très étonnant que les médicines complémentaires
se trouvent mises sous pression.

Mais l'éclipse de 2019 renferme également le germe de la "guérison".
Si l'on considère uniquement les planètes aspectées par la lune
on remarque un trigone sur Chiron et un carré sur Uranus.
Une issue inattendue (Uranus) vers une résolution des conflits d'intérêts
et une évolution vers une "guérison" (Chiron) de notre monde.



Les éclipses ne sont pas seulement des spectacles naturels grandioses,
ce sont aussi des vecteurs d'impulsions qui tendent à nous faire évoluer.
Si l'on superpose l'horoscope d'une éclipse sur son propre horoscope,
on reconnait souvent des relations entre la lune obscurcie et les positions personelles
de certaines planètes. C'est là que se révèlent des thèmes qui marquent le vécu
de la personne en question trois mois avant et trois mois après l'éclipse.
Suivant l'importance des thèmes concernés les éclipses ont le potentiel
de marquer un tournant majeur dans la vie.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
23.12.2018****************catégorie : saisons et rituels
catégorie : spiritualité
Rituel de Renouveau
Le 3 janvier dernier l'ouragan Burglind a secoué l'Europe, provoquant
en Suisse des dégats pour plus de 120 millions de francs.
Nous nous en sommes - par rapport à certains pays voisins - encore bien sortis.
Juste en-dessous de chez moi sur une longueur de 200 et une largeur de 80 mètres
la forêt du Obers-Dürrebodeholz a été rasée. La route vers Rüschegg a été fermée
durant quatres jours. Les bûcherons y ont travaillé jusqu'au printemps.
Mais les nombreux esprits naturels de la forêt ont perdu un jolis lieu d'habitat.
Ils sont restés certes, mais ils souffrent et ne se montrent plus guère.


La forêt du Dürrebodeholz est une étape que j'apprécie beaucoup
 sur mon chemin vers les cascades de Gambach (ci-dessus).

Le solstice d'hiver marque le début d'un nouveau cycle.
A part le fait qu'insensiblement les jours se remettrent à croître,
le solstice en lui-même donne une impulsion de renouveau à la nature.
C'est comme une semence mise en terre, qui sommeille encore le temps qu'il faut,
pour ensuite se mettre à germer.
On peut mettre cette impulsion à profit par une prise de conscience.
On peut en plus élargir ce profit par la tenue d'un rituel.
Le renouveau peut être de nature psychologique, physique ou spirituel.
C'est dans les hauts de la petite forèt que j'ai ce dimanche 23 décembre
profité du solstice d'hiver pour accélerer la régénération de la nature et redonner ainsi un habitat agréable aux esprits de la forêt le plus rapidement possible .
Après avoir soigneusement choisi le lieu du rituel et salué les points cardinaux
avec des fleurs de sureau, j'ai réparti ensuite divers produits de la cueillette 2018
représentant les quatre éléments terre - eau - feu - air
 afin de réunir toutes les forces naturelles sous l'égide du solstice.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
30.11.2018****************catégorie : spiritualité
catégorie : randonnées et inspiration

Traditions et arbres sacrés
En fin d'année les arbres au vert persistant jouent un rôle important dans les traditions.
Ils sont tous des êtres intéressants, oui décidément magiques.
Le sapin de Noël par exemple fait un trait d'union entre l'année finissante
et l'an nouveau. Ses aiguilles sont gorgées de forces curatives et de la chaleur de l'été.
Les couronnes de houx et de lierre conjurent les malfaisances.
L'if et le genièvre sont particulièrement appréciés pour enfumer son chez-soi.
Le houx : ce buisson colonise volontiers les haut-lieux et est un indicateur
fiable pour reconnaître les endroits à forte énergie. Il pousse dans les forêts
en-dessous de 1'000 mètres, mais est souvent de part sa discrétion peu remarqué.
On attribue le houx à Saturne et partant au capricorne qui régne par ailleurs
entre 22 décembre et 20 janvier. Les feuilles coriaces et l'apparence sombre
du buisson sont autant d'évidents caractères saturniques.

Le houx fait partie depuis des temps immémoriaux des traditions de fin d'année :
les feuilles persistantes symbolisent l'immortalité, les baies rouges sont
associées au bonheur, l'espoir et l'amour. Chez les Celtes le houx était une
plante des druides et ceux-ci en faisaient des baguettes magiques.
On en rencontrent des populations importantes au-dessus de la Beatenbucht
(lac de Thoune) et le au-dessus des gorges de la Singine dans le "Dorfwald" de
Schwarzenburg. De véritables forêts avec des exemplaires de plus de 5 métres
comme au flanc du
Monte San Giorgio sont de vraies rarités. 

L'if : c'est comme le sapin un conifère.
Il y a 10'000 ans, au sortir de l'ère glacière,
l'if recouvrit de vastes zones de l'Europe. Cet arbre aux aiguilles vert-bleutées et 
aux élégantes baies rouges est empreint d'un rayonnement mystérieux. Il fut
autrefois considéré comme arbre de vie et vénéré par les peuples proto-celtiques.

Cet arbre dégage une aura paisible, équilibrée et puissante, auquel on ne peut se
soustraire. Il protège de toutes les forces destructrices, ce n'est pas en dernier lieu
la raison pour laquelle on le trouve souvent dans les cimetières. La science a
confirmé dernièrement ses propriétés médicinales contre le cancer.
Le
Belpberg (canton de Berne) et tout particulièrement le Monte San Giorgio
ont beaucoup d'ifs dans leurs forêts.

Le sapin : est attribué à la Déesse-Mère dans sa forme archaïque. Le sapin est
effectivement (comme tous les conifères) un arbre évolutionellement archaïque.
Dans les Préalpes et Alpes les sapins abritent souvent des fées ou d'autres
esprits naturels; ceux-ci influencent la croissance des arbres par exemple avec
formation de "trompes d'éléphants" (voir contribution précédente du 15.11.18).
Sur les hauts entre Luthern et Luegental dans le canton de Lucerne, existe un lieu
nommé Helgetanne, ce qui signifie "sapin sacré".

Selon Josef Zihlmann il y avait ici à l'époque un sapin vénéré comme arbre-sacré.
Aujourd'hui il n'y a à cette croisée de chemin plus qu'un petit oratoire et juste à côté 
une place de repos et de grillade. Suivant que l'on se dirige de la croisée vers l'oratoire
en direction d'Hergiswil ou vers le foyer en direction de Luthernbad, on ressent l'une
fois une impression menaçante ou alors joyeuse. De telles polarités sont courantes
sur les lieux de pélerinage.
L'arrière-pays de Willisau comptait autrefois de nombreux arbres sacrés : tilleus,
sapins, chênes et autres épicéas. Encore au début du 19ème siècle le curé de Willisau
s'énervait de ces paroissiens "idiots et supersticieux" qui allaient en pélerinage aux
 tilleuls Honiglinden, au sapin-sacré de Birchbühl "une idole païenne" pour accrocher aux
branches et à la croix voisine des offrandes. (tiré et traduit de
Magische Zentralschweiz)
 

rédiger un commentaire
***************************************************
15.11.2018****************catégorie : randonnées et inspiration
catégorie : spiritualité
Les gardiens du dragon
J'avais envie d'une ballade dans les environs,
mais aucun des sommets de nos Préalpes ne m'attirait.
Après réflexion je compris que la neige de fin octobre s'est maintenue si longtemps
 au-dessus de 1500 mètres que d'instinct je n'y attendais qu'un paysage mort.
Ainsi vu mon choix se porta sur Guggershörnli et Schwendelberg qui se situent
 sensiblement plus bas et dont j'apprécie entre autre la ligne particulièrement riche d'énergie qui relie les deux sommets. 
C'est avec plaisir que je m'attardai auprès de l'épicéa-gardien du Guggershörnli.


Le gardien du Guggershörnli élève plusieures branches en forme de trompes d'éléphant,
véritable
tronc secondaire pour l'une. Il n'est d'ailleurs pas le seul épicéa au pied
du Guggershörnli à montrer cette particularité de croissance.
Les arbres-gardiens se tiennent toujours au bord des chemins, là où l'on passe
d'un haut-lieu à un autre. Pour qui a l'habitude de communiquer avec les arbres,
les gardiens se montrent des interlocuteurs précieux.

Aprés quoi je remontai sur le Schwendelberg et à ma surprise j'y découvris un autre épicéa-gardien, un arbre dont je n'ai des années durant pas noté la particularité,
et quelle particularité! Il ne posséde pas moins de 21 de troncs secondaires.
Je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même :
je lui ai promi de ne pas le dévoiler sur internet.
De l'endroit où se trouve le gardien Ouest du Schwendelberg,
on bénéficie d'un coup d'oeil magnifique sur le Guggershörnli (voir ci-dessous).
Je méditais sur la présence de trois arbres-gardiens (Guggershörnli,
Schwendelberg-Ouest et Est) ainsi que de l'énergie intense que l'on ressent en suivant
les crêtes de ces deux sommets, quand une évidence d'imposa à mon esprit :
les crêtes en question sont
parfaitement alignées sur un axe Est-Ouest.
De telles montagnes sont appelées dans les mythologies "montagne-dragon".
Les peuples traditionels les considèrent comme un résumé des cycles de la vie
et dotées de forces intenses.
La large face Nord est en grande partie couverte de forêt, sombre, humide, moussue et fraîche : elle est la parfaite représentation du principe Yin.
La face Sud ouverte, claire, chaude et sèche incarne parfaitement le principe Yang.


Parcourir les crêtes c'est se mouvoir sur l'axe entre Yin et Yang,
sur le chemin qui mène de l'automne à un nouveau printemps.
Avec la Pfyffe et la Gibelegg le parc naturel du Gantrisch possède d'autres
montagnes-dragons, oui autant de pépites - voir
parcs de l'inspiration.

Oui c'est ainsi qu'à l'Est du Schwendelberg je retrouvai une vieille connaissance :
un troisième arbre-gardien.

 

Avec plusieurs troncs secondaires l'épicéa-gardien de l'est du Schwendelberg
 élève autant d'antennes attentives aux forces cosmiques
(autres arbres mystiques sous
les haut-lieux en photos)

La ballade
Longueur
3 km - montée 250 m - temps 1½ h
De
Berne en train jusqu'à Schwarzenburg, puis en bus jusqu'à Guggisberg-Dorf.

Guggisberg (1'115 m) - Guggershörnli (1'283 m) - point 1'215 - Schwendelberg (1'296 m) - Riffenmatt (1'083 m)

Description
Depuis le centre du village nous suivons les panneaux Guggershörnli.
Après le sommet du Guggershörnli nous repartons sur la droite.
Cent mètres plus loin, au sortir de la forèt, nous avons à notre droite
le gardien du Guggershörnli.
 Nous poursuivons tout droit après le petit creux et remontons vers le Schwendelberg.
Une fois passé le portillon nous découvrons à gauche le gardien ouest du Schwendelberg avec ses 21 antennes. Nous suivons le sommet du Schwendelberg au bout duquel se trouve à nouveau un gardien. Là le sentier pédestre nous conduit vers Riffenmatt, où nous retrouvons le bus pour Schwarzenburg.
 

rédiger un commentaire
***************************************************
28.07.2018****************catégorie : spiritualité
Générateur d'évolution a la lune a pris durant l'éclipse une belle couleur rouge
 
la proximité de mars (en bas à droite)
a ajouté à l'événement un caractère
exceptionnel
 
lorsque l'ombre de la terre a commencé
à se retirer, la lune a retrouvé sa
couleur habituelle
 
c'est la première bande de lumière à
gauche qui a révélé, l'ampleur de
l'obscurité due à l'éclipse
 
la clarté croissante de la lune a formé un
halo dans l'air très humide de cette nuit

 

 il y a de nombreux observatoires astronomiques dans le parc naturel du Gantrisch
car nous avons très peu de pollution lumineuse - en hiver le spectacle des étoiles
y est franchement renversant!

Les éclipses ne sont pas seulement des spectacles naturels grandioses,
ce sont aussi des vecteurs d'impulsions qui tendent à nous faire évoluer.
Si l'on superpose l'horoscope d'une éclipse sur son propre horoscope,
on reconnait souvent des relations entre la lune obscurcie et les positions personelles
de certaines planètes. C'est là que se révèlent des thèmes qui marquent le vécu
de la personne en question trois mois avant et trois mois après l'éclipse.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
26.02.2018****************catégorie : spiritualité
un monde de créatures sans âme
Tout a commencé avec les quotidiens gratuits : le réfectoire est devenu silencieux, chacun étant occupé à feuilleter ce "journalisme fast-food" - plus personne pour échanger ne serais-ce que des banalités.
Mais depuis quelque temps c'est bien pire surtout l'après-midi : les journaux lus, l'écrasante majorité des gens se rabattent sur la lecture de leur smartphone.
Le réfectoire est vide!
Certes il y a des gens occupés à effleurer leurs gadgets électroniques,
mais l'impression qui s'en dégage est un local vide de toute présence humaine.

En Tai Chi j'ai appris qu'une des choses les plus essentielles dans la vie,
est d'être présent... Ici et Maintenant.
L'âme se trouve là, où l'attention se trouve.
Partant le lecteur d'un imprimé n'est certes pas pleinement présent dans le local, mais son attention est fixée sur un objet matériel présent dans le local, où se trouve ce lecteur - son âme est donc présente dans cet endroit.
A contrario le lecteur du smartphone est concentré sur un texte dématérialisé, son âme se trouve sur un serveur, voire même dans le cloud. L'âme de cette personne n'est donc pas là où se trouve le corps - c'est pourquoi j'ai l'impression d'un réfectoire vide.
C'est pourquoi j'ai l'impression de transports en commun qui transportent des coquilles vides, des CORPS SANS ÂME! Pour qui sort de l'addiction au smartphone et prend le temps d'observer autour de soi : il y a vraiment de quoi faire frémir.
J'ai pris ma décision : désormais je sors faire la pause avec les fumeurs -
ce sont des êtres humains à part entière, ils parlent même entre eux!
 

rédiger un commentaire
***************************************************
03.11.2017****************catégorie : spiritualité
catégorie : randonnées et inspiration
Frontières floues
Avez-vous remarqué, depuis le dernier weekend la qualité de la lumière a changé.
L'ambiance rayonnante d'octobre a laissé place à une luminosité tamisée.
Avec le début de novembre a commencé ce mercredi
une période de l'année particulièrement "vivante".
Dès maintenant - et jusqu'à ce qu'un tapis de neige subsiste deux, trois jours -
les frontières entre le monde quotidien et ses racines spirituelles sont perméables
: "Geistacker" ou champ des esprits...


Le pouls de la nature s'est déjà sensiblement ralenti.
C'est un laps de temps idéal pour la réflexion et
un retour sur l'année qui approche de sa fin.
Déambulons au long des champs et lisières de forêts pour retrouver nos racines,
pour se laisser inspirer au contact des esprits de la nature.
Oui la douce lumière de novembre active maintenant
les dimensions cachées de la nature.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
09.10.2017****************catégorie : hauts-lieux
catégorie : spiritualité
Airbag et racines énigmatiques
Dernièrement un rappel du constructeur m'a prié de faire changer l'airbag côté passager. J'ai donc amené ma voiture chez le concessionaire. L'échange de pièce
ne durant que trois quarts d'heure, j'ai fait un tour dans la forêt proche et découvert
 des racines très bizarres
.
 

Une racine d'épicéa se promène devant le hêtre, et derrière c'est l'inverse.


Une racine d'épicéa en ballade longuement au-dessus du sol.


Elles sont innombrables ces racines balladeuses - petites ou grosses, parfois ramifiées - elles se montrent près de chaque deuxième arbre dans une portion de la forêt et
plus loin soudain on n'en voit plus aucune se promener au-dessus du sol.
Je connaissais déjà deux endroits pareils : il va falloir que je me penche
plus intensément sur la question.
Point commun de ces trois endroits : ils sont des haut-lieux.
Je suppose que ce phénomène révèle la présence des lignes de force.
 
rédiger un commentaire
***************************************************
27.04.2017****************catégorie : spiritualité
se forger lentement une conviction
Durant les six jours de tournage du film sur SRF1 j'ai eu l'occasion d'échanger
avec Patrick Schellenberg des propos particulièrement intenses. Mais ce n'est qu'une partie infime, voire passablement superficielle qui a trouvé place dans le film
"Besuch in der Geisterwelt" :
en fait une occasion de revenir ici de temps à autre sur ces thèmes.

telles des fées les soldanelles semblent danser sur Ochsenalp

Ma conviction, la manière déroutante de naturel par laquelle je communique avec les esprits de la nature, je l'ai forgée lentement mais surement des décennies durant.
Lorsque j'ai accepté le chemin chamanique, je suis dit :
Peut importe ce que je lis, peut importe ce qu'on me rapporte, je vais
examiner chaque élément et systématiquement tout remettre en question.
Si quelque chose semble se vérifier ou une vraisemblance prend corps,
ce ne sera en tout cas pas une raison, pour déclarer l'ensemble comme véridique.
Et c'est ce que j'ai fait sans cesse des décennies durant.
J'en ai eu des expériences troublantes, j'en ai vécu des moments incroyables!
et c'est cet ensemble de faits qui a permit peu à peu à ma conviction de s'affirmer.
Ici une petite histoire qui illustre mon sens critique et qui suggère
que les esprits de la nature ou une forme de conscience de la nature existe.
C'est une anecdote que j'ai raconté à Patrick Schellenberg lorsqu'une fois de plus il me questionnais sur l'existence de fées et elfes.
le bienveillant faune de Ochsenalp
 
rédiger un commentaire
***************************************************
10.04.2017****************catégorie : spiritualité
catégorie : saisons et rituels
en accord avec tous les esprits
A chaque temps fort du calendrier celtique (chandeleur, solstice, etc...) je visite
un lieu énergétique dont les qualités sont en relation avec le thème du moment.
Nombre de ces fêtes traditionelles sont l'occasion de faire une longue randonnée,
où je retrouve année après année différents endroits que j'apprécie particulièrement.
 
Lorsque Patrick Schellenberg me proposa ce projet documentaire,
j'ai posé la question entre autres à mes animaux-totems et
fut surpris de l'écho très positif reçu.

Avant chaque tournage je pris soin de demander l'accord explicite des paysages
envisagés, ainsi que l'avis de tous les esprits de la nature impliqués.
Certains lieux énergétiques ont catégoriquement rejetté ma demande,
d'autres ne se sont montrés que partiellement ouverts à cette idée,
j'ai par conséquent dû trouver des alternatives adaptées.
Partant tout le travail acribique de demande recommençait -
mais ma foi, tout autre attitude aurait été définitivement déplacée.
Et en conséquence du soin et du respect que j'ai montré, la nature m'a offert
à différentes reprises durant le tournage des signes indubitables de son approbation. 
Le voile que je lève quelque peu sur mes activités rituelles semble plaire à la nature.


Lieux de mes rituels à Lamnas- coup d'oeil de La Patta au-dessus du Lac Noir (FR)

Patrick Schellenberg possède un instinc très sùr pour la beauté de la nature.
Dès le premier jour de tournage j'ai constaté avec plaisir qu'il me demandait spontanément d'attendre qu'il fasse quelques prises précisément là où je voyais
danser des esprits naturels dans le soleil.
Comme tant de personnes sensitives il ressent inconsciemment les énergies et
prend plaisir à la beauté qu'elles communiquent à l'environnement.

dimanche
16 avril 2017 vers 21:40
L'émission sera rediffusée aux dates suivantes :
  • jeudi 20 avril 2017, 8:30, SRF info
    • jeudi 20 avril 2017, 9:30, SRF info
    • lundi 24 avril 2017, 4:05, SRF 1
    • lundi 24 avril 2017, 14:35, SRF 1
    • jeudi 27 avril 2017, 8:30, SRF info
    • jeudi 27 avril 2017, 9:30, SRF info

    • et vraisemblablement sur 3Sat
      3Sat mardi 13 juin, vers 23.55
      3Sat mercredi 14 juin, vers 12.30
      3Sat
      jeudi 15 juin, vers 01.40
  • rédiger un commentaire
    ***************************************************
    05.04.2017****************catégorie : saisons et rituels
    catégorie : la vie d'artiste
    catégorie : spiritualité
    En symbiose avec les saisons et le calendrier celtique

    Un reporter de la télévision suisse allemande a partagé une année durant
     mes pérégrinations autour des solstices, équinoxes et
    autres temps forts du calendrier celtique.
    Ce reportage de 30 minutes (en allemand) sera diffusé dans la grille des fêtes de Pâques sur SRF 1 dans le cadre de l'émission Reporter
    le dimanche 16 avril 2017 à 21:40.
     
    tournage dans le Hilferental (à la frontière des cantons de Berne et Lucerne)

    C'est un des projets, soigneusement préparé avec l'assentiment des esprits de la nature,
    où j'ai le plaisir de présenter la relation privilégiée que j'entretiens avec les paysages,
    le cycle annuel et la peinture : une occasion unique de découvrir des lieux énergétiques magnifiques, des rituels empreints de simplicité et des synchronicités spontanées avec les dimensions spirituelles de la nature!


    Gambach - un de mes lieux préférés

     quelques détails en cours de tournage dans le Blog
    hauts-lieux du 26.06.16
     
    rédiger un commentaire
    ***************************************************
    29.01.2017****************catégorie : saisons et rituels
    catégorie : spiritualité
    La saison des eaux
    L'Hiver - temps d'arrêt - donne l'occasion d'un retour sur soi.
    Dans le cycle de la vie l'hiver représente autant la mort, le voyage dans les limbes, la préparation d'une nouvelle incarnation, que la genèse d'un nouveau cycle.
    Oui l'hiver est le pont entre vie et réincarnation, entre l'ancienne et la nouvelle année.
    Il commence le 22 décembre avec le solstice et s'étend selon le calendrier chinois jusqu'au 3 mars. La phase "hivernale" du jour va de minuit à 04:47. Dans le cycle lunaire il trouve sa correspondance durant la nouvelle lune.  

    Les énergies hivernales ont un caractère statique, mais également fluide tout comme son élément : l'eau. Ce qui de prime abord surprend, se comprend rapidement au vu des multiples formes que l'eau dévoile durant la saison : pluie, neige, brouillard, stratus, givre, glace. L'hiver est fluide comme la pluie et les rivières, statique comme le givre et la glace. Dans les divers comportements de l'élément aqueux ont reconnait les qualités et particularités de l'hiver.

    L'eau est à mon sens un élément particulièrement mystérieux : elle fait preuve d'une versatilité incroyable dans ses formes : le torrent de montagne tour à tour pétillant de jeunesse ou rugissant des forces de l'orage, les bouillants geysers, la calotte antartique ou la brume filigrane d'un lever de soleil automnal...
    De plus l'eau est le seul élément capable de se lier avec chacun des autres : a
    vec la terre elle forme la boue, avec l'air les nuages, avec le feu la vapeur. Elle occupe partant une position centrale dans tous les processus vitaux. La signification et la magie de l'eau se révèlent également dans les mythologies : là aussi l'eau comme l'hiver constitue le pont entre vie et réincarnation - les défunts traversent les eaux pour rejoindre le royaume des morts.


    Dans l'arbre de vie
    germanique on retrouve la même idée : la vie sur terre résulte
    de la dynamique engendrée par la rencontre du feu et de l'eau.

    Le naturel de l'eau se tourne vers la terre : la pluie tombe, l'eau suit les courbes du terrain, elle épouse si intimement les formes du paysage qu'elle finit par le sculpter.
    Ceci en dit déjà long sur les qualités que l'hiver peut nous communiquer sur le plan psychologique. Il s'agit ici de faire preuve de fluidité dans la pensée, de s'adapter à l'environnement sans pour autant renoncer à son caractère propre. La malléabilité de l'eau ne combat pas les difficultés qu'elle rencontre, mais contourne élégamment les obstacles. L'eau murmure, caresse, rugit, arrache, mais livrée à elle-même elle finit toujours par retrouver le calme, plus encore elle s'équilibre d'elle-même, on le voit
    dans les étangs et les lacs.
    La dynamique fluide de l'eau lui confère un pouvoir de pénétration. Elle s'introduit dans tous les interstices, remplit les pores et dissout même les matières les plus solides, telles que roches et métaux. Elle transporte ainsi toutes sortes de choses et s'empreint partant de toutes sortes d'informations : calcaire, sels minèraux, métaux lourds, polluants, bactéries et débris organiques. L'eau est synonyme de faculté d'adaption, calme, passivité, abandon et réceptivité.


    Neige, glace et eau : beauté du solstice d'hiver

    Avec le signe runique de TYR (ã) les Germains ont donné à l'hiver un symbole fort.
    TYR c'est l'énergie, qui se réincarne au solstice d'hiver.
     Elle confère à toutes choses l'impulsion nécessaire à une croissance renouvelée.
    TYR signifie "but", respectivement "cible" : c'est la divinité de l'épée, de la guerre, de la victoire, du droit et du ciel. Le javelot, qui blesse et guérit est son attribut : par là-même un des points communs de la mythologie germanique avec le mythe de Chiron et le chamanisme. Dans la tradition germanique ce javelot était mis en relation avec une de leurs plantes les plus sacrées : le sureau. Celui-ci - arbustre de Freya - place TYR  en relation avec la Grande Déesse.

    La flèche du signe runique TYR est pointée sur l'étoile polaire et forme en même temps la voûte céleste (^). Cette énergie est particulièrement sensible sous les toits. La méditation sur ce symbole runique procure la compréhension et la force de transformation, l'aptitude à laisser le Vieux derrière soi et accueillir la vie nouvelle.

    TYR c'est l'étincelle initiale à tout développement. C'est l'impulsion qui permet de traverser l'obscurité et l'hiver pour parvenir à un nouveau printemps, à une nouvelle conscience. Le javelot de TYR c'est le potentiel endormi dans la graine, une force qui ne se manifeste pas immédiatement. A ce titre la longueur du jour s'accroit certe après le solstice, mais on ne remarque le changement qu'après quelques semaines.

    TYR en tant que divinité du droit reflète la sensibilité de l'hiver. Dureté et justice, peur et respect, ainsi que sagesse et silence en font partie, tout comme ces qualités font partie du signe astrologique du capricorne qui commence au solstice d'hiver.
    Oui l'hiver est la saison du silence - un silence qui donne à l'être humain l'espace, le champ libre nécessaire pour écouter la douce voix de la sagesse.
     

    rédiger un commentaire
    ***************************************************
    09.09.2016****************catégorie : hauts-lieux
    catégorie : spiritualité
    A chaque prière le cadre sacré adapté
    J'ai eu la chance durant mes vacances de découvrir de nombreux haut-lieux de très grande qualité. Connaissez-vous Soleure? Ce n'est que dernièrement que j'ai enfin pris le temps d'une visite dans la cité au bord de l'Aar. J'ai été enthousiasmé par cette touche méridionale des parcs et bâtiments longeant la rivière et ce bijou de vieille ville.
    L'architecture classique de la cathédrale Saint Ours m'a franchement laissé bouche bée.
    Ce chef-d'oeuvre m'a amené à me demander si la prière se trouvait influencée par le cadre offert par un sanctuaire, si le croyant ressentait une relation différente à Dieu selon la configuration du lieu sacré.
    J'ai donc essayé de trouver une réponse par l'exemple
    et mis la cathédrale en relation avec une chapelle de pélerinage.
     
    Au-delà des multiples et énormes différences qui séparent ces deux lieux de culte,
    on remarque pourtant que les deux sont empreints d'une force indéniable.
    La cathédrale s'élève majestueusement
    au dessus de l'Âar et de la vieille ville :
    une culmination qui correspond bien à l'ancienne réputation de Soleure, comme cité des diplomates.
    La modeste chapelle de pélerinage
    - Notre-Dame des Grâces à Montévraz -
    un bijou dans l'écrin de la campagne fribourgeoise.
     


    Choeur et coupole de la cathédrale Saint Ours :
    un geste architectual ample et solennel - radieux et sublime -
    une ode aux splendeurs célestes et à la majesté divine.
     
    La configuration du sanctuaire est
    pleine d'originalité et de dynamique :
    elle suggère la grandeur et les mystères  de Dieu et invite à s'élever dans la connaissance et la spiritualité. 
     
    Un endroit où la Sainte Vierge
    a d'emblée les traits d'une personne de confiance, où sa présence semble presque être à portée de main et accueille
    les soucis les plus intimes.
     
    rédiger un commentaire
    ***************************************************
    30.03.2016****************catégorie : spiritualité
    en respect et en harmonie avec la nature
    L'ancien glacier du Rhône a déposé entre Burgdorf et Herzogenbuchsee quantité de blocs erratiques. Une randonnée thématique parcourt le Steineberg et donne de précieuses informations, entre autres sur une pierre à cupules en précisant qu'il y en deux autres blocs rituels dans les environs. Grâce aux informations des cartes topographiques il est facile de faire le tour des grands blocs erratiques, ce que je fis. Je cherchai donc quelques mètres plus loin le prochain bloc. Malgré sa proximité du chemin je ne vis rien et pensai "S'il ne veut pas se montrer, je l'accepte sans problème." Et c'est là qu'un talus de ronces attira mon attention. Dessous se cachait le bloc recherché. Ses côtes ouest et sud sont nettement moins pentus, mais me laissèrent perplexe : toute la végétation a été arrachée et c'est là que j'ai compris qu'un parfait idiot avait ainsi cherché d'éventuelles cupules. Attristé je m'allai et poursuivi ma randonnée. Quelques mètres plus au sud je trouvai le prochain bloc, une belle pyramide au premier abord. Sur l'autre côté d'épais tapis de mousses arrachés, un rocher nu, de la terre rouge sang témoignant d'un autre acte de destruction. Une personne sans coeur et sans respect qui violente ainsi notre patrimoine, ne comprend définitivement rien de rien à la nature, ni aux rituels et encore moins à la spiritualité. Interloqué, oui profondément remonté j'allais photografier le désastre pour en faire un exemple choquant sur le net. Mais le bloc erratique me répondit qu'il ne voulait pas se montrer en si désavantageuse posture, il me pria de ne pas mettre une telle image en ligne
    Mais oui je demande à chaque endroit, pierre ou arbre
    la permission de le photografier, le cas échéant de publier le cliché
     -
    et je me tiens toujours aux désirs des interressés.
    Ainsi il arrive souvent, que mes plus belles prises restent réservées à mon plaisir privé.

       
    J'offre ce coeur à ces deux blocs violés dans l'espoir de les voir se rétablir rapidement
    et je remercie tous les randonneurs qui respectent la nature - par chance ils sont de loin les plus nombreux.

     Les tapis de mousses sont les châteaux et les appartements du petit peuple des esprits de la nature. Ces mousses abritent également une foule de petites bêtes.
    Ces oeuvres d'art filigranes décorent de nombreux haut-lieux.
    Elles signifient aux gens sensibles la présence de trésors naturels
    qui ne peuvent être captés par l'oeil
    et ne sont accessibles que par le coeur.
    *****
    En bref quelques uns des préceptes que j'observe dans la nature :
    En premier je m'annonce à l'entrée d'un haut-lieu,
     je dis ce que j'ai l'intention d'y venir faire.
    Je salue l'endroit en faisant offrande de sauge,
    je salue les quatres points cardinaux, le ciel et la terre, ainsi je suis centré.
    *****
    Quand je cueille des plantes médicinales je le fais de telle manière que le prochain randonneur ne s'en aperçoive pas. Si un insecte se pose sur une fleur, je la lui laisse et prend soin de ne pas le déranger : il faut qu'il en reste pour tout le monde.
    *****
    et pour finir une petite histoire
    Qui cherche, ne trouve pas.

    Qui sait être confiant sans rapacité, obtient tout ce dont il a besoin.
    Cette sagesse, que je connaissait de longue date,
    m'a été illustrée de manière admirable pendant une randonnée dans le Simmental :
     Toggelichilchli
     

    rédiger un commentaire
    ***************************************************
    25.02.2016****************catégorie : spiritualité
    Une belle leçon de tolérance,
    une anecdote qui en dit long sur Haus der Religionen - la Maison des Religions.
    Pour qu'un temple hindou soit un véritable temple, il doit être nécessairement relié à la terre et au ciel. Cette condition ne posa peu de problèmes aux diverses autres communautés religieuses de la maison, mais beaucoup de souci aux architectes.
    Il fallut en effet construire une espèce de cheminée à travers le parking souterrain et convaincre le supermarché dont la clientèle utilise la halle. Le plafond du temple est partiellement vitré et au-dessus du toit s'élève l'ensemble coloré sur la photo en contrebas. D'autre part toutes les enseignes commerciales et locataires de la maison ont donné leur accord à la fête annuelle, où les statues sacrées des hindous sont menées sur un char en procession rituelle autour du bâtiment. Ce jour là le supermarché est fermé - une belle leçon de respect et d'ouverture à l'Autre.




    Et nota bene dans le temple hindou lui-même la large porte donnant
    sur l'espace de dialogue (où se réunissent toutes les communautés religieuses)
    est bien déclarée comme telle.
     
    rédiger un commentaire
    ***************************************************
    20.01.2016****************catégorie : spiritualité
    créer ensemble un avenir digne de l'être humain
    Je suis totalement emballé!
    de ma visite à Berne dans le Haus der Religionen - la Maison des Religions.
    Ce lieu ouvert depuis un an se conçoit comme un laboratoire du vivre-ensemble.
    Sous un même toit se rencontrent huit grandes religions et pratiquent le
    "dialogue des cultures", la rencontre de l'Autre dans le respect et la paix.
    Avec ma grande affinité pour les thèmes spirituels je me devais de découvrir ce lieu vraiment unique au monde.

    autant de par son concept que de part son architecture la Maison des Religions fait oeuvre de pionnier

    Un temple hindhou, une Derghâ alévite, un centre bouddhiste, une mosquée et une église sont réunies dans le même bâtiment. Qui plus est chaque lieu de culte possède une porte donnant sur le vaste espace central où se rencontrent les différentes communautés.
    La genèse de ce merveilleux projet a demandé une douzaine d'années d'efforts, de discussions animées, de tâtonnements et de bonne volonté sans cesse renouvelée.
    Cet historique nous fut présenté avec beaucoup d'anecdotes et d'enthousiasme par Mme Gerda Hauck et M. Hartmut Haas - deux personnalités-clés du projet.
    Au vu du résultat et de l'entente sincére que l'on ressent entre les différents chefs religieux, il ne fait pas de doute que l'on peut réaliser une Utopie qui contraste avec la tragique barbarie que les médias rapportent quotidiennement. 
    Ce respect mutuel, cette harmonie m'émeuvent vraiment aux larmes.
    Et ce n'est pas qu'une façade : il est remarquable que deux communautés on profité du projet pour jeter des ponts par-dessus leurs fossés internes. En effet le centre bouddhiste est dirigé par une société interculturelle bouddhiste qui réunit trois différentes directions de cette religion. D'autre part l'église chrétienne est conçue et décorée de manière oecuménique pour permettre autant aux réformés,
    catholiques-romains, vieux-catholiques, l'église morave et aux orthodoxes-éthiopiens d'y trouver un cadre correspondant à leurs aspirations.

    Je tiens ici à remercier le centre de formation Burgbühl et Mme B. Horvàth
    pour la parfaite organisation de la visite,
    couronnée de surcroît par un repas indien absolument délicieux.
    La manière admirable dont les différentes communautés exercent le dialogue
    et recherchent des solutions auquelles tous peuvent adhérer
    allume une lueur d'espoir d'une valeur inestimable :
    il est possible aujourd'hui de créer un avenir digne de l'être humain.
    La bonne ambiance et l'esprit ouvert qui remplit l'édifice
    se reportent sur les visiteurs : en sortant on est non seulement enrichi,
    on a même l'impression d'être meilleur qu'à l'entrée.
     
    rédiger un commentaire
    ***************************************************
    05.06.2015****************catégorie : spiritualité
    catégorie : randonnées et inspiration

    catégorie : hauts-lieux
    La Brecca : perle du parc naturel Gantrisch
    Après avoir trimé tant et plus pour l'exposition PUZZLE
    j'ai tout particulièrement apprécié ma randonnée dans le vallon de la Brecca
    (au-dessus du Lac Noir - FR).
    Entre autres haut-lieux naturels magnifiques,
    le pays de Fribourg offre ici et là de touchants témoins d'une religiosité
    empreinte de naturel et de sincère authenticité.


    j'aime à prier le rosaire le long de mes pérégrinations dans le temple de la nature.


    Un des accès au vallon passe par un forêt enchanteresse.
    Mais c'est avec un respect particulier que je traverse le chaos minéral de cet ancien éboulement, où le "petit peuple" a bâti tant de "châteaux" au milieu des mousses.

    Il existe une multitude de points forts dans la Brecca. Ce qui caractérise cette vallée comme haut-lieu est en premier le fait, qu'elle n'est pas reliée à la plaine par un cours d'eau. Au contraire un verrou glaciaire sépare le vallon du Lac Noir. C'est pourquoi la Brecca est protégée des influences triviales et exhale une énergie particulièrement calme et puissante. (une perle du parc naturel Gantrisch)
    rédiger un commentaire
    ***************************************************

    Sous commentaires : seul le prénom sera publié, l'adresse e-mail ne le sera pas.
    La rédaction se réserve le droit de ne pas publier certains commentaires.
    Ceci vaut en particulier pour les commentaires hors thème, racistes, insultants ou en langue étrangère.
    Les commentaires sous noms de fantaisie ou à l'évidence faux noms ne sont pas non plus publiés.
     Les décisions de la rédaction ne font pas l'objet de correspondance.
     
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
    sommet de la page
    actualisé le 11.01.2019
    home =>  le blog artfoxen vitrine
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx